xtb

Bitcoin vs. Ethereum

La blockchain de Bitcoin, la première jamais lancée, est à certains égards assez simple. En tant que logiciel, il ne permet qu’un ensemble très restreint de types de transactions : vous pouvez le programmer pour envoyer, recevoir ou conserver des bitcoins et pour configurer des comptes de type séquestre et de confiance très simples.

Ethereum, le deuxième plus grand crypto-actif par capitalisation boursière, a été conçu en 2013 et lancé en 2015 avec l’idée d’étendre cette liste de capacités. En fait, les développeurs d’Ethereum l’ont conçu pour être complet, ce qui signifie qu’il peut être programmé pour faire tout ce qu’un ordinateur général peut faire. En offrant la possibilité de programmer tout type de transaction, Ethereum s’est imposé comme la plate-forme de choix pour le cas d’utilisation « argent programmable ». À ce jour, les gens ont tout répliqué, des prêts garantis aux efforts de collecte de fonds de type IPO en utilisant les « contacts intelligents » basés sur Ethereum. Les développeurs ont même construit des échanges d’actifs décentralisés entièrement fonctionnels, qui s’appuient sur des programmes de création de marché automatisés basés sur des logiciels pour faciliter la liquidité et ont soutenu des milliards de dollars en transactions cryptographiques.

On pourrait supposer que cette flexibilité supplémentaire fait d’Ethereum une « meilleure » blockchain que le bitcoin, mais cette fonctionnalité a un coût. L’un des principes fondamentaux de la cybersécurité lors de la programmation d’un logiciel est de « limiter la surface d’attaque ». En pratique, pour l’espace crypto/blockchain, cela signifie que plus une blockchain est simple, plus la technologie est sécurisée. C’est du bon sens : tout comme un livre est plus susceptible d’avoir une faute de frappe qu’une seule phrase, un programme informatique complexe est plus susceptible d’avoir un bug ou une vulnérabilité qu’un simple programme.

La simplicité de Bitcoin fait partie de ce qui le rend extrêmement sûr et ce qui donne confiance aux gens pour y investir de grosses sommes d’argent, parfait pour servir d’or numérique. La flexibilité et le dynamisme d’Ethereum entraînent un niveau de risque technique qui serait inacceptable pour le bitcoin mais qui permet à d’autres applications intéressantes de prospérer.