xtb

Comment (ne pas) vivre du trading

La tentation de « tout plaquer » pour vivre du trading peut traverser l’esprit de certains traders particuliers. Après quelques transactions gagnantes, après quelques milliers d’euros gagner rapidement, on peut en effet se sentir infaillible et s’aveugler avec des gains importants. Pourquoi alors ne pas quitter son job si contraignant et mal payé quand on peut si aisément gagner beaucoup plus en toute liberté ?

Si l’idée est séduisante, la réalité l’est beaucoup moins. Avant de se lancer dans de tels projets, il est recommandé de sortir sa calculatrice. Avant de croire à des histoires créées de toutes pièces et à des publicités mensongères, il est bon de confronter ses fantasmes à la vraie vie.

Le trading en aucun cas n’apporte de revenu régulier. Vous ne pouvez pas demander aux marchés de vous donner un certain comportement, une certaine volatilité, un certain revenu par mois. Tous les traders professionnels vous le diront, il y a des mois avec et des mois sans. Un trader peut être en perte sur plusieurs mois avant de générer des gains, réaliser un profit. Dès lors, comment faire face aux frais quotidiens, aux charges diverses et variées ? Comment payer son loyer, ses crédits ? La seule solution : prendre plus de risque. Avec cela, la banqueroute assurée !

Il est important de distinguer ici le trading de l’investissement. Avec un portefeuille actions de 300,000€ par exemple et en misant sur un rendement annuel de 10% (ce qui n’est pas gagné d’avance…) on peut espérer un revenu de 30,000€ grâce aux dividendes versés. Cela représenterait donc 2,500€ par mois (sans compter les impôts à prendre aussi en compte évidemment). Il s’agit là d’investissement et on peut éventuellement vivre de ses dividendes.

Le trading n’apporte pas de dividendes. On peut gagner beaucoup mais aussi tout perdre. Il n’y a aucune certitude quant à ses résultats, ses propres performances. On ne peut pas prévoir de potentiels gains récurrents. Voir le trading comme une source de revenu est dangereux, voire néfaste pour son capital. Il faut plutôt utiliser le trading comme un outil parmi d’autres pour faire travailler son épargne, comme une source de performance risquée mais éventuellement lucrative. C’est un bonus qui vient s’ajouter à son revenu de base.