xtb

Coronavirus et marchés

Chers traders et investisseurs,

Nous vivons actuellement un moment historique sur les marchés financiers. Un moment plus « important » que l’éclatement de la bulle internet de 2001 ou que la crise des subprimes de 2008. Un moment inconnu. Pourquoi ? Car la cause n’est pas « interne » aux entreprises et à l’économie ou à la finance mais bien externe. Cette épidémie ou pandémie, cette crise sanitaire d’une telle ampleur est nouvelle. Ce confinement, dont on ne connait pas encore la durée, cet arrêt net du travail au niveau mondial est sans précédent, surtout dans un système globalisé.

En termes de variation de marché, si on prend le S&P500 comme référence, celui-ci avait perdu un peu près 50% entre les points haut et bas des crises techno et financière de 2000/2002 et 2008/2009. Le dernier point haut sur le S&P500 est de 3400 points. Dans les conditions actuelles nous pouvons perdre facilement 50% ce qui nous amènerait à 1700 points, facilement. Nous sommes en ce moment dans les 2400 points… Rappelons-le encore : la situation est inédite. Les morts s’accumulent à grande vitesse. Les nombres ne reflètent pas la réalité, ou bien avec plusieurs jours de retard.

Par ailleurs, ce moment est historique de par les mouvements erratiques et invraisemblables de marché. Par exemple on avait encore jamais vu le VIX (volatilité implicite du S&P500) à un niveau si élevé, si longtemps. Cela transcrit une incertitude extrême. Par le passé on assistait à des pics de volatilité très brefs. De même, le rapport entre le prix de l’or et celui de l’argent est à un plus haut de plus de 5000 ans… ou en tout cas un niveau jamais vu depuis que les marchés existent. Il y a encore d’autres actifs dont les valorisations sont complètement hors bornes, c’est-à-dire anormalement élevées ou basses.

MAIS… le marché a toujours raison même s’il est incohérent, anormal et incompréhensible.

D’un point de vue investissement long terme, cette période où plus rien n’a de sens est du pain béni. C’est le moment de construire ses gains futurs. C’est dans ces moments de peur et d’incertitude, où le monde s’affole, où le monde parait s’écrouler, qu’il faut commencer à acheter. Il ne s’agit certainement pas de trouver LE point bas. Le marché va certainement encore baisser de façon brutal les prochaines semaines. Ou pas. Peu importe. Il s’agit là d’alimenter petit à petit vos investissements de façon globale et de façon automatique toutes les semaines ou tous les mois.

Je suis persuadé que les grands investisseurs comme Warren Buffett salivent littéralement en ce moment car ils savent que le moment qu’ils attendaient depuis plusieurs années est arrivé.

Entendons-nous bien : il ne s’agit pas là de se réjouir de la situation mondiale, des morts et de la crise sanitaire… Il s’agit de prendre ses responsabilités en tant qu’investisseur, et de « profiter » du niveau actuel des marchés. Il est évident que personne ne souhaite la mort de dizaines de milliers ou de millions de personnes. La bonté d’âme n’est pas réservée aux non-investisseurs ou aux non-financiers comme on voudrait nous le faire croire.

En 2008, personne ne se réjouissait de voir des vies brisées, soit par le chômage soit par l’éviction de sa maison, souvent les deux (aux US). Mais les investisseurs malins ont su y voir l’opportunité.

D’un point de vue trading, il est très risqué de s’aventurer maintenant sur les marchés, que ce soit les actions, le forex, les matières premières, les cryptos, etc. Les variations sont fortes, brusques, incohérentes… Bien-sûr cela augmente les opportunités et les plus habiles y gagneront probablement, mais pour 99% d’entre nous (j’en fais partie) c’est hautement déconseillé.

En ce qui me concerne je préfère me préparer pour le rebond futur qui viendra on ne sait pas quand mais qui viendra. Je le répète, il est plus probable que le marché continue de baisser les prochaines semaines qu’il ne remonte…

Je vous souhaite bon courage pour les semaines et mois à venir qui s’annoncent difficiles et stressants pour tout le monde.

Les survivants n’ayant pas profité de cette période s’en mordront les doigts mais il sera trop tard !