xtb

Et pendant ce temps, McDo vend des burgers


#1

mcdo

Pendant que l’on parle des turbulences sur les cryptos, des taux US qui remontent et du niveaux des bourses européennes, McDonald’s continue de vendre au monde entier ses délicieux burgers, avec frites et Coca s’il-vous-plaît.

Ce genre de boîte m’intéresse et je les trouve passionnantes, parfois plus que toutes les nouvelles start-up qui nous vendent du rêve (est-ce que Twitter un jour fera de l’argent ?!?.. son PER actuel est de x316 !!! même pour le secteur c’est beaucoup, Facebook est à x23, un peu près comme McDo). Pendant ce temps McDo crache entre 5 et 6 milliards de dollars de résultat net. Et oui les nuggets c’est moins glamour qu’un tweet mais ça rapporte plus.

Le consensus pour le prix de marché de McDo est de $185 en moyenne (potentiel de 15%). Mais ce n’est pas ça qui est important. Ce qui est important c’est que le monde entier à envie de bouffer des potatoes et des BigMac ! Regardez-moi ça, comment ne pas en avoir envie? Il manquerait plus que McDo se mette au Bio et alors là ils exploseront tout.

Le graphique suivant compare McDo au S&P500 (en rouge) et à Coca-Cola (en orange) sur une période de 10 ans. Car il faut quand même parler de Coca dans l’histoire. Ils performent beaucoup moins bien que Ronald McDonald. Donc sur ces dix dernières années, McDo fait presque +200% quand le S&P500 fait un peu moins de 100% et que Coca peine à toucher les 50%.

Je trouve ça assez intéressant, d’autant plus que sur les 10 ans il n’y a eu aucune baisse significative, absolument aucune !! C’est peut-être assez ennuyeux pour un trader, mais c’est vraiment le rêve en termes d’investissement, le tout en versant des dividendes réguliers à un taux plutôt stable entre 2% et 3,5%.

Nous avons regardé sur 10 ans, mais en allant encore plus loin, c’est pareil ! Sur plus de 20 ans McDo écrase le S&P500 et Coca-Cola (il faut comparer ce qui est comparable, bien sûr que d’autres boîtes Tech ont fait beaucoup mieux…). Près de 1000% pour McDo quand le S&P500 fait moitié moins, et Coca encore pire.

Vous remarquerez en passant qu’au moment de la fameuse crise de 2008, où Coca et le S&P perdent beaucoup, McDo reste relativement stable, même si sa volatilité augmente (plus d’oscillations mais le niveau moyen est constant). Moi je dis chapeau le BigMac.

Morale de l’histoire : au lieu d’aller s’engraisser, mieux vaut laisser les autres le faire (en particulier les 40% d’Américains obèses) et à la place investir dans McDo. Imaginez plutôt, si à chaque fois au lieu d’aller au McDo vous achetiez des actions, vous auriez un bon pactole aujourd’hui.