xtb

Le trading quantitatif, qu’est-ce donc?

Le trading quantitatif, qu’est-ce donc ?

Les investisseurs disposent de nombreux outils et stratégies pour jouer sur le marché. L’un d’entre eux s’appelle le trading quantitatif. C’est devenu à la mode depuis le début des années 2000, avec une accélération après la crise financière de 2008. Alors, comment ça marche ?

Qu’est-ce que le trading quantitatif ?

Dans je jargon financier, il s’agit d’une stratégie de trading reposant sur des formules et des calculs mathématiques permettant de reconnaître les opportunités d’investissement.

En clair, c’est un système informatisé qui suit ce qui se passe sur les marchés avec une action afin d’acheter ou de vendre au « juste prix ».

Comment ça marche ?

La stratégie de trading quantitatif utilise des logiciels et des programmes informatiques pour suivre les tendances et les comportements d’un ou de plusieurs titres. Ces tendances proviennent du prix et du volume ou de la fréquence à laquelle il est négocié.

L’intérêt du trading quantitatif est de retirer une grande partie de l’élément humain aux décisions d’investissement et de trading. Le raisonnement derrière cela est que certains « comportements » humains mènent à de mauvaises prises de décisions, au subjectif et à la panique, ce qu’est n’est pas le cas avec un système automatisé.

Le terme « quantitatif » vient du fait que pour agir correctement, le programme doit absorber, traiter, analyser et agir sur des tonnes et des tonnes de données. Aussi, la vitesse d’exécution est phénoménale. Plusieurs ordres en une millisecondes. Et cela un être humain ne peut pas le faire.

C’est une grande alternative au trading « qualitatif » qui est justement une stratégie d’investissement basée sur la perspicacité et l’analyse d’experts financiers, de traders ou de gérants de portefeuille. Cependant, le trading quantitatif n’est pas complètement dépourvu de contact humain, comme nous le verrons plus loin.

Quand est-ce que le quantitatif a commencé ?

Le trading quantitatif a vraiment commencé aux États-Unis dans les années 1970. C’est alors que certains investisseurs ont commencé à utiliser des formules mathématiques pour fixer les prix des actions et des obligations.

Ils fondaient leurs efforts sur la thèse de recherche de 1952 du lauréat du prix Nobel Harry Markowitz, l’un des premiers articles à avoir officiellement adapté les concepts mathématiques à la finance. Markowitz a montré comment calculer le rendement moyen et les variables pour un portefeuille d’actions donné.

Il est important de noter qu’après la crise financière de 2008, le trading quantitatif a fait l’objet de vives critiques : les méthodes informatiques utilisées n’étaient pas assez précises pour acheter et vendre des actions, ce qui a entraîné de nombreuses ventes massives sur les marchés.

Qui utilise le commerce quantitatif ?

Il est principalement utilisé par les fonds de type « hedge fund » et les fonds communs de placement, qui disposent des ressources et du savoir-faire technique nécessaire. Sa mise en pratique est relativement lourde et chère, c’est pourquoi toutes les sociétés de gestion ne le pratique pas. Mais le jeu en vaut peut-être la chandelle. L’intérêt de ce type de trading est non seulement d’avoir un avantage sur les opérateurs plus lents, mais aussi et surtout générer des profits substantiels.

Par ailleurs, en s’appuyant sur des formules mathématiques et de la probabilité, un conseiller en investissement pourrait être plus en mesure de déceler les faiblesses d’un portefeuille qui pourraient entraîner des pertes éventuelles s’il était laissé à lui-même.

Il y a des avantages de coûts liés au trading quantitatif. Les conseillers en investissement diversifient les portefeuilles de leurs clients souvent entre plusieurs titres dans différentes régions. Un style de trading quantitatif est conçu pour réduire le coût d’achat et de vente de nombreux titres dans diverses transactions en rationalisant ces transactions.

Qu’est-ce qu’un analyste quantitatif et qu’est-ce qu’un quant ?

Un analyste quantitatif est une personne qui travaille dans la finance en utilisant des techniques numériques ou quantitatives telles que le trading quantitatif. Et un quant est une personne qui effectue une analyse quantitative.

En fait il n’y a pas vraiment de différence, c’est juste une question de vocabulaire.
En revanche, le quant comme l’analyse quantitatif ne trade pas en tant que tel. Il construit des modèles et des logiciels pour le trader qui au final va superviser les opérations. Mais le rôle du trader dans ce cas est très limité.

Quel est le rôle des humains dans le trading quantitatif ?

Les informations doivent encore être analysées. C’est ici que commence le travail mentionné ci-dessus. Ils doivent trier toutes les données collectées pour déterminer s’ils ont repéré une tendance et pour déterminer s’il existe un point de vente ou d’achat.

Et ce n’est pas tout. Ils peuvent commencer le processus en développant un logiciel informatique permettant de déterminer les prix, la couverture et la gestion des risques.

L’humain, dans ce cadre « quantitatif » où il est souvent question de « boîte noire », doit tout de même essayer de rester maître à bord. C’est lui qui programme les algorithmes, qui définit les paramètres de risque et au final c’est à lui que revient la responsabilité.