xtb

Les 5 catégories de traders

Dans le domaine du trading technique, il existe cinq grandes catégories : le scalping, le day trading, le momentum, le swing trading et le trading de position. Maîtriser un style de trading est très important, mais le trader doit également maîtriser les autres, ou du moins en connaître les spécificités. En cas de doute, restez en dehors du marché. Se tenir à l’écart est toujours intelligent et il n’y a rien de mal à attendre une bonne occasion. Un bon trader sait être (très) patient et attendre le bon moment pour agir.

Scalping

Le scalping consiste à prendre de très petits bénéfices, à plusieurs reprises, sans cesse, en étant « dans le marché » le moins de temps possible. Les transactions durent généralement de quelques secondes à quelques minutes. Le scalping est une stratégie de trading qui tente de générer de nombreux bénéfices sur de petits changements de prix, de petits mouvements de marché. Les traders qui mettent en œuvre cette stratégie effectueront quelques dizaines voire centaines d’opérations en une seule journée, convaincus qu’il est plus facile d’attraper de petites fluctuations que de grandes variations. Aussi, le scalping se base sur le fait que le marché est risqué. Il faut donc aller et venir le plus rapidement possible et éviter le risque inhérent du marché.

Le scalping est un domaine pointu et, bien que de nombreuses personnes trouvent l’idée attrayante (et excitante pour les amateurs d’adrénaline), je ne la recommande pas aux débutants. Les risques sont en fait énormes, les coûts de transactions exorbitants, l’utilisation du levier bien trop élevés… Malheureusement, c’est vers ce type de trading que beaucoup d’amateurs se tournent. La rapidité des gains potentiels est leur première motivation. Au bout de quelques comptes de trading « cramés », ils se tournent cependant généralement vers d’autres types de trading.

Day trading

Le day trading consiste à acheter et à vendre sur une même journée, sans tenir des positions du jour au lendemain. Comparé au scalping, les positions en day trading sont détenues de quelques minutes à quelques heures plutôt que de quelques secondes à quelques minutes. Un day trader ferme toutes ces positions avant la fermeture du marché, qu’elles soient gagnantes ou perdantes. La plupart des day traders utilisent un effet de levier pour amplifier les rendements générés par de petits mouvements de prix, tout comme les scalpers.

Le day trading est souvent présenté comme un moyen facile de s’enrichir rapidement. Néanmoins, c’est très rarement le cas. Les day traders subissent généralement de lourdes pertes financières au cours de leurs premiers mois et beaucoup ne passent jamais à un niveau de trading profitable régulier. Tout comme les scalpers, ils sont handicapés par les spreads achat-vente, les commissions et autres frais des courtiers. Ces coûts obligent les day traders à prendre plus de risque que nécessaire.

Le scalping et le day trading exigent une grande discipline, beaucoup de temps, d’énergie et la capacité à réagir rapidement aux conditions de marchés. Par ailleurs il faut suffisamment de capital pour supporter des pertes soudaines et peut-être plus importantes que prévu.

Le scalping et le day trading sont tous deux des techniques très « court-terme ». On appelle aussi ça intraday, car effectué sur une journée au maximum. Si vous achetez et vendez des produits en une seule journée, vous êtes considéré comme ayant effectué une transaction intraday. Un trader ouvre et ferme ses transactions le même jour, ne laissant aucune position ouverte la nuit et le week-end.

Momentum

Dans le trading momentum, le trader identifie un produit qui « éclate » et saute dessus pour capturer le mouvement le plus tôt possible, à la hausse ou à la baisse. Il ferme ensuite le trade quand le mouvement s’essouffle, qu’il n’y a plus rien à en tirer. La durée de ce type de trading est de l’ordre de plusieurs heures à plusieurs jours, en fonction de la rapidité avec laquelle le produit bouge et du moment où il change de direction. En fait on retrouve le momentum dans tous les autres types de trading, c’est plus une stratégie qu’autre chose, qui s’applique à beaucoup de situations. Néanmoins, on classe souvent le momentum comme une catégorie à part entière.

Swing trading

Le swing trading est l’art de saisir la tendance à court-moyen terme. C’est un style de trading qui tente de capturer des gains sur un à sept jours. Quelques fois plus. Les traders utilisent alors l’analyse technique pour rechercher des produits présentant une dynamique de prix à court terme. Ces traders ne s’intéressent pas aux fondamentaux (enfin tout est possible…) ni à la valeur intrinsèque des produits ou actions, mais plutôt à leurs tendances et dynamiques de prix.

Le swing trading et le trading de position (ci-après) sont les deux seuls types de trading dans lesquels une personne occupant un emploi à temps plein peut s’investir. Étant donné que la période de détention est de plusieurs jours, les mouvements intra-journaliers n’affectent pas le swing trader autant qu’ils le feraient pour un day trader. Le swing trader peut aussi se limiter en termes de durée de position ouverte ou d’objectifs afin de ne pas s’éterniser sur un trade.

Trading de position

Les traders de position (ou long-terme) gardent des trades ouverts des semaines voire des mois (c’est par exemple ce type de trading que je pratique). Le trader de position s’efforce de prévoir si la tendance actuelle se poursuivra pendant un temps beaucoup plus long qu’un momentum ou un swing. Le trading de position peut donner beaucoup de liberté et de performance : le potentiel de profit n’est pas diminué (il est même augmenté) et les traders de position peuvent réaliser des gains considérables, sans devoir rester devant leurs écrans en permanence. Les traders à long terme ne sont pas concernés par les fluctuations à court terme (par définition). La gestion des risques est différente. L’horizon d’investissement ou de trading atténue les fluctuations et la volatilité de marché. C’est en fait l’opposé du day trading. L’objectif est ici de tirer profit de gros mouvement de tendance, plutôt que des fluctuations à court terme qui se produisent au jour le jour.

Lorsque vous choisissez un type de trading adapté à vos besoins, voici quelques questions à poser :

  • Suis-je orienté à court terme ou à long terme ?
  • Suis-je de nature inquiète et stressée ?
  • Combien de temps ai-je de disponible pendant la journée pour trader ?
  • Est-ce que je travaille à temps plein ?
  • Suis-je patient ou ai-je besoin de voir les résultats rapidement ?
  • Puis-je me permettre de perdre tout mon capital ?