xtb

Quel compte de trading choisir ?


#1

PEA, compte titres, CFD… Quel compte de trading choisir ? Quel compte de bourse en ligne choisir ? Quelles sont les différences ? Pourquoi tant de complications ?

Si vous vivez en France, vous avez le choix ! En fait, vous n’avez pas le choix. Vous allez payer ! Des frais de courtage, des frais de transaction, et surtout de la fiscalité. De la bonne fiscalité à la française !

Le PEA, pour plan d’épargne en actions est une enveloppe fiscale intéressante. Pour faire simple, vous ne paierez pas d’impôts sur les plus-values si vous détenez ce compte au-delà de cinq ans. Seulement les produits que l’on peut traiter sont limités. Par exemple, on ne peut qu’acheter des actions d’entreprises basées en Europe. Pour des actions américaines, asiatiques, ou autre, il faudra aller sur le compte titres ordinaire, sur lequel la fiscalité lourde reprend tous ses pouvoirs.

Pour les comptes de courtier à marge, où l’on peut traiter des CFD, le choix est plus simple. On peut trouver un peu près tous les produits que l’on veut. En revanche, en ce qui concerne la fiscalité, c’est beaucoup moins clair. Il faudra soi-même communiquer toutes les données aux impôts français, et remplir les bons documents pour l’impôt sur le revenu. Si vous détenez un PEA ou un compte titres en France, toutes vos transactions, plus-values, dividendes sont communiqués au fisc français automatiquement. Vous n’avez qu’à vérifier que les données transmises sont exactes. Il y a donc un risque accru lorsqu’on traite en dehors de ses comptes classiques.

Par ailleurs, deux éléments importants varient en fonction des comptes : c’est l’usage du levier d’une part et le fonctionnement en marge d’autre part.

Sur les PEA et compte titre il est rare d’utiliser le levier contrairement aux comptes à marge de type CFD. Pour les CFD justement vous ne détenez jamais le produit en lui-même mais vous jouez sur la différence de prix. Par exemple sur les CFD quand vous achetez Renault vous ne vous n’avez pas réellement une action Renault. Vous allez avoir un bénéfice ou une perte en fonction de la différence de prix entre l’achat et la vente. Tandis que sur les comptes classiques, vous détenez réellement un titre, vous êtes actionnaires de l’entreprise. Aussi, si le cours de bourse descend, votre marge sur un compte de ce type va être rognée, et votre courtier pourra automatiquement fermer votre position par manque de fonds sur votre compte. En revanche, sur un compte classique, votre position ne sera pas fermée. C’est la valeur de vos actions qui diminuera mais vous détiendrez toujours l’action.

Bref, il faut avoir une réelle stratégie en amont et sélectionner le type de compte en fonction de ses objectifs. Il faudra aussi déterminer à l’avance les types de produits sur lesquels on veut traiter pour ne pas se retrouver coincé. Enfin, la fiscalité étant un élément incontournable des transactions, il faudra se poser les bonnes questions et sélectionner son compte en fonction de ses propres revenus.