xtb

Trading contrarian

#1

Le trading « contrarian » ou « contre tendance » consiste, comme son nom l’indique, à aller dans le sens opposé de la tendance observée. Cette technique repose principalement sur ce qu’on appelle la volatilité des marchés. En effet, quel que soit le marché, les prix fluctuent. Il est alors normal, voire facile, de se dire qu’une fois que les prix ont baissé, ils vont remonter ! :partying_face:

Mais alors, nous si cela était si facile et évident, pourquoi ne sommes-nous pas tous déjà millionnaires ?!

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le trading contrarian. Tout d’abord, on est contrarian en fonction d’un horizon de temps. Il faut donc bien cadrer cette échelle temporelle et s’y tenir : si l’on se positionne à la vente sur une tendance haussière mensuelle, il faut attendre quelques mois avant d’espérer voir le marché se retourner. C’est une des principales causes d’échec dans l’implémentation de cette méthode. Vouloir gagner vite sur un horizon de temps long, eh bien ça ne marche pas !

D’autre part, être contrarian signifie que l’on va contre le marché, c’est-à-dire contre ce que globalement tous les acteurs de marché pensent à un instant donné. Cela veut donc dire que l’on sait quelque chose que les autres ne savent pas, que l’on détient une information cachée ou pas encore analysée par les autres… en prenant une position contraire au sens de marché maintenant tout en espérant que les autres se rendront compte de ces infos bientôt… On voit que ce n’est pas simple. Car techniquement ou graphiquement, tout le monde voit la même chose, les mêmes courbes.

Le trading contrarian n’est ainsi pas simplement visuel mais aussi et surtout fondamental. Un trader ou investisseur contrarian cherchera les données enfouies (mais pas trop) pour agir dessus avant les autres. Il faut bien comprendre que si personne d’autre n’a ces infos, le trade sera forcément perdant !

D’où la nécessité de pouvoir attendre, d’en avoir la capacité : le timing parfait est difficile à effectuer, et impossible à répéter continuellement. Il faut avoir le capital ou la marge suffisant pour encaisser des mouvements de marché contraires. Aussi, la gestion des risques est particulièrement sensible dans le trading contrarian.

Par ailleurs, il ne faut pas confondre trading contrarian et scalping. En scalping, l’échelle temporelle est forcément courte mais le trade n’est pas obligatoirement contre le marché. On peut très bien suivre une tendance en scalping.

Enfin, si l’on en croit le proverbe le plus connu en trading « the trend is your friend » (la tendance est ton ami), je vous laisse deviner ce qu’est le trading contrarian ! :thinking:

1 Like